Témoignage sur la fête des Saints - 13 octobre 2019

24 octobre 2019

Dimanche 13 octobre, nous avons rencontré nos prêtres en compagnie de paroissiens

afin de parler des divers évènements qui ont ponctué ces dernières semaines. Nous avions tourné une vidéo mais les conditions de son n’étant pas optimales, nous avons préféré vous retranscrire leur interview.

Père Gabriel : Bonjour à tous et bon dimanche ! Nous sommes le 13 octobre dans le rayonnement de ce mois du Rosaire avec Notre Dame du rosaire, fête de Notre Dame de Fatima, on appelle cela aussi le dimanche des mouchoirs parce que la Vierge marie est partie entre guillemets puisqu’elle est toujours avec nous, elle est là. Il se trouve que nous avons vécu un temps fort, un temps missionnaire pour le doyenné de Carpentras. Tous les jeunes étaient invités à venir partager ce moment : fêter les saints. Les saints de nos paroisses, les saints de nos missions, de nos mouvements et services. Alors nous sommes entourés et je vais laisser chacun et chacune s’exprimer sur cette joie de ce rassemblement. Nous avons fêté saint Siffrein, père de la Cité, père attentif aux pauvres, aux malades, aux personnes qui ont besoin d’être libérées du Mal. C’est un modèle pour nous d’être aussi pères dans cette cité de Carpentras que nous aimons.

Georges G. : Nous sommes arrivés à 17h30 et nous avons commencé le pèlerinage en allant sur la tombe du Père Marie-Eugène ; Ça a été un moment fort pour nous et ensuite, on a rejoint les jeunes qui arrivaient de saint Gens pour être avec eux et pour prier avec eux. Il y a eu des moments fort pendant l’exposition du Saint Sacrement.

Catherine C. : Je veux bien donner mon témoignage, aborder les reliques du Père Marie-Eugène, déposer des intentions de prière, demander son intercession. Ca a été un moment fort. Et ensuite la procession avec toutes les paroisses du doyenné, tous les mouvements scouts, tous les âges, c’était très beau de monter à la chapelle. Et une soirée de louange assez extraordinaire, de toutes les façons les soirées de louange,c’est toujours extraordinaire. C’était très très fort, on a beaucoup écouté les enfants. On a écouté la présentation de chaque saint qui avait été choisi et on a terminé par le Saint Sacrement et la bénédiction par le prêtre.

Père Léopold : on a commencé par la marche à pieds, c’était très bien. J’ai vraiment été marqué par cette marche parce qu’on a fait près de deux heures de temps sans se fatiguer. On est arrivé là bas, au lieu indiqué. Tout le monde a été courageux, petits et vieux, tout le monde était très bien. Je crois que c’était une grâce de Dieu. Après, on a suivi ce qui était prévu. J’ai aimé aussi la présentation des saints, le saint qui m’a marqué vraiment c’était saint François quand il dit : Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix. C’est une phrase qui m’a marqué et qui m’aide maintenant là à évoluer sur cette ligne là. Fais de moi un instrument de ta paix ; je crois que si tout le monde mettait dans son programme de vie cette phrase, je crois que le monde serait un monde meilleur. Merci.

Père Gabriel : Au moment où les cloches sonnent, j’ai envie de rendre grâce au Seigneur en ce jour pour l’épiscopat de Monseigneur Cattenoz. Il a été consacré évêque en 2002 le 13 octobre et c’est grâce à lui que nous organisons cette fête de la sainteté, cette fête en doyenné alors qu’il soit béni et encore merci pour lui.

Evelyne G : Alors moi je suis arrivée à 17h45 donc j’ai fait la procession et j’ai été très très contente de voir tous ces jeunes rassemblés.

Véronique M. : Alors ça a été un moment particulièrement émouvant pour les jeunes qui nous ont accompagnés, les jeunes de l’aumônerie et du caté. Ce sont des jeunes qui sont sur le commencement de leur chemin vers les sacrements. Ils n’avaient encore jamais participé à ce type de journée. Ils n’avaient jamais vu une animation de ce type et ils y ont mis tout leur cœur. Ils étaient très touchés notamment par le message du Pape et par l’ambiance générale que ce soit au niveau des jeunes et au niveau des encadrants. Ils n’ont qu’une envie, c’est de recommencer. C’était donc très touchant pour nous qui les encadrions.

Frédéric G. : J’ai été très touché d’entendre les enfants chanter.

Père Gabriel : eh bien tous appelés à être des disciples missionnaires. C’était le sens de ce temps fort qui va nous amener à préparer la grande journée du diocèse qui aura lieu le 10 mai 2020, ici même à Carpentras, week-end complet. On fête les saints c’est à dire que les saints d’hier vous poussent à croire à la sainteté pour vous. Devenir saints ! En tant que curé de Carpentras, je redis que saint Siffrein est le père de la cité, c’est un père attentif à tous et nous avons envie nous aussi de cette présence paternelle et bienfaisante en faisant vraiment le bien tout autour de nous, en étant attentifs aux commerçants, aux artisans, aux jeunes, aux écoles, au centre culturel, au centre sportif, qui font un travail merveilleux autour de nous tout au long de l’année et apporter saint Siffrein, protecteur de cette ville. Bon dimanche à tous.