Saint Gens (ou Gein, Geins, Gentius) - biographie

4 octobre 2018

St Gens est né à Monteux au début du XIIe siècle.

Son père s’appelait Bournareau et sa mère Raimberte. A 15 ans, il se retira dans la solitude au Beaucet (anciennement Bausset) où il fut agriculteur. Un jour, un loup dévora une de ses vaches avec lesquelles il labourait. Il contraignit la bête féroce à s’atteler à la charrue et à travailler avec l’autre vache. La sécheresse sévissait à Monteux et on contraignit sa mère à aller le chercher. Ses prières permirent la fin de la sécheresse, dès son retour. A sa mère assoiffée, n’ayant rien à lui offrir, il enfonça deux doigts dans un rocher de son ermitage et on vit jaillir une source d’eau et une source de vin des deux trous faits avec ses mains. Si la source de vin s’est tarie, la source d’eau miraculeuse jaillit toujours.
A 22 ans, sentant sa fin proche, Gens creusa sa tombe et s’y coucha avant de la refermer par une grosse pierre préparée à cette fin. Cela devint un lieu de guérison.
Il est invoqué contre la sécheresse, la fièvre et les coliques.