Sacrement de la réconciliation. Un créneau horaire supplémentaire le samedi matin

17 décembre 2014

Le samedi de 11h00 à 12h00 à la cathédrale Saint Siffrein

Le Sacrement de la réconciliation.

« Il y aura de la joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se convertit, plus que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n’ont pas besoin de conversion. » (Luc 15,7)

Actuellement, la grâce de la confession est offerte tous les vendredis matin, après la Messe, de 9h00 à 10h00 mais elle se limite malheureusement aux personnes qui n’exercent pas une activité professionnelle à ce moment là.

Aussi, nous vos proposons un autre temps hebdomadaire, le samedi, de 11h00 à 12h00.

Venez occuper vos prêtres chaque samedi !

"C’est parce que nous croyons à l’amour et au pardon inconditionnels de Dieu que nous osons regarder en face les blessures et le mal dus à nos actions, et ne pas paniquer et céder au chagrin. Le chagrin dénote une saine prise de conscience du mal que nous avons causé à autrui et à nous-mêmes, tandis que les sentiments de culpabilité peuvent ressortir à une concentration narcissique sur moi « je me dégoûte ! ». Le chagrin n’est pas signe que nous sommes loin de Dieu, mais que sa grâce réparatrice est déjà à l’œuvre en nous, en train d’adoucir nos cœurs et d’en faire des cœurs de chair et non de pierre. (…)

Quand nous confessons nos péchés, nous-mêmes faisons table rase de notre dignité, et en même temps nous la conquérons. (…) notre sens de l’indignité est l’essence de notre dignité. (…) Le pardon n’est pas quelque chose que Dieu nous offre avant d’être prêt à nous aimer et à accueillir notre retour, il consiste simplement à partager la vie même de Dieu par la foi, l’espérance et l’amour."

P. Timothy Radcliffe, « Pourquoi aller à l’Eglise », pp. 34… 47