Messe de Noël des familles - Saint Siffrein Carpentras

28 décembre 2017

Dimanche 24 décembre 2017 à 18h30 a eu lieu à la cathédrale St Siffrein la messe de Noël des familles.

Une cathédrale remplie, des enfants plein de joie dans les yeux, des baptêmes, des chants, tout était réuni pour faire de cette fête de Noël une magnifique célébration en famille avec les familles.

Retrouvez ci-dessous l’homélie de Père Gabriel en ce jour de Noël :

Une belle prière qui sera mon sermon !
Je les admire, Seigneur, ces personnages de la crèche façonnés avec habileté et amour. 
Marie, ta mère qui nous guide sur les chemins de la fidélité au-delà des épreuves et de la souffrance. Joseph, exemple d’humilité, de confiance et de disponibilité devant Dieu. Et puis tous les autres, les bergers, les rois mages, les moutons, le boeuf et l’âne. 
En les voyant ces santons, ces petits saints, je me demande s’ils n’ont pas été mis là pour nous aider à réfléchir à ce que nous sommes devant toi. 
L’âne ? Têtu, désobéissant, n’agissant qu’à sa tête et cependant courageux, fort dans sa fragilité. 
Le boeuf ? Imperturbable, apparemment indifférent, il trace son sillon, ne regarde jamais en arrière, rassemble toutes ses forces pour vaincre les obstacles jusqu’aux limites de ses forces. 
Les moutons ? Dociles, ils suivent les mouvements majoritaires sans trop se poser de questions. 
Les bergers ? Ils se présentent devant toi les mains vides mais le cœur débordant d’amour. 
Les rois mages ? Confiants, ils marchent avec la conviction qu’ils trouveront un jour celui qu’ils cherchent.
Et Toi, Saint Enfant Jésus, que j’aime à te voir, à te contempler dans ce pauvre lieu ! Comme tu as bien fait de naître dans cette étable ! Là, ton accès est facile, tout le monde a le droit de venir te visiter et tu le veux ainsi pour recevoir tout le monde. Si tu nais ainsi pauvre, c’est pour m’apprendre que le premier pas dans la vie parfaite est la pauvreté. Je l’embrasse donc avec joie et amour. Cette belle pauvreté, je veux en faire ma vertu chérie. Ce sera la première de mes vertus. Puisque c’est par elle que tu viens à moi, c’est aussi par elle que je veux aller à toi. Donne-moi un cœur de pauvre, accessible à tous, simple et cordial comme toi, qui nous souris et nous tends les bras. Joyeux Noël, petit Jésus, c’est ton anniversaire, c’est le nôtre aussi. Joyeux Noël 
Ane, boeuf, moutons, bergers ou rois mages, Joseph ou Marie, nous sommes tantôt l’un tantôt l’autre, donne nous surtout de devenir un peu toi .
Joyeux temps de Noël à tous !

(photos Cyril Hiely et Patrice Rosa)