Mission Naïm - témoignage sur le lavement des pieds

18 janvier 2018

Petite Histoire :

Une classe de 1re année de collège est particulièrement difficile. Mais l’Esprit Saint se sert de tout ! En choisissant ces deux volontaires parmi tous ceux qui levaient le doigt - l’un pour « recevoir l’amour de Dieu comme Pierre » et l’autre « pour donner l’amour de Dieu
comme Jésus » - Le Seigneur n’a pas fait les choses au hasard, comme d’habitude ! Je vais les appeler Paul et Pierre pour leur discrétion…

Notre ami Paul assis sur la chaise, au fur et à mesure que son camarade Pierre lui lavait les pieds se « décomposait »…

Alors que Paul est plutôt un garçon à « rouler des mécaniques » et chef de bande pour faire les bêtises les plus créatives de l’école, je le voyais complètement bouleversé mais depuis l’intérieur… Ému dans ses entrailles et son regard partant dans le grand « abîme », et surpris de se qu’il vivait et à la fois complètement touché dans le fond de son coeur…

Quant à Pierre, il avait beaucoup de mal à s’abaisser devant Paul et à faire le geste de tout son coeur…

Au moment où j’embrasse le pied gauche de Paul, il commence à avoir les larmes aux yeux, mais Pierre refuse de baiser le deuxième pied de Paul. Je lui explique que Jésus aime « jusqu’au bout… » puis il fini par le faire mais ça a été très long et Pierre a dû faire un gigantesque effort. À la fin du geste, je leur demande comment ils l’ont vécu !

Paul était toujours « parti » et incapable de parler tellement il se retenait pour ne pas laisser couler ses larmes.

Alors je l’aide à reprendre le dessus en lui disant que ce qu’il vient de vivre est de loin le plus difficile et que ce n’est pas facile de recevoir l’amour, et qu’il a vécu ce que Pierre a vécu avec Jésus, essayant de lui éviter une grosse humiliation devant toute sa classe. Puis voyant qu’il venait vraiment de vivre un instant fort et intense avec le Seigneur, je le laisse tranquille et le remercie de son courage ! Quant à Pierre, il semblait pour le coup super gêné d’avoir dû à embrasser le pied de Paul et il ne s’en remettait pas non plus ! alors que dans les autres classes, tout s’était bien passé, je sentais qu’avec eux, il y avait eu quelque chose de spécial.

Puis à la fin de l’oratoire, au moins une dizaine de camarades de classe restent et veulent me parler…

Tous interpellés ils me poursuivent avec la même question : « Mais pourquoi tu as justement choisi Paul et Pierre ?! » « Pourquoi ces deux là ?!!! » . Je leur réponds simplement que c’est par hasard car beaucoup levaient les mains et puis l’Esprit Saint m’a aidée à choisir…

Ils m’expliquent : « parce que justement Paul et Pierre sont les deux ennemis jurés les plus connus et réputés de toute l’école… »

« Ils se battent tout le temps et se cherchent en permanence » …
Tous étaient stupéfaits de ce choix : Et justement ils se lavent les pieds ensemble !!!


L’esprit Saint a choisi ce jour là de réconcilier les pires ennemis !

Et Paul toujours bouleversé dans ses entrailles restait à la chapelle… et ne voulait plus en sortir.
Ce fut une leçon pour toute la classe ! AIMER JUSQUAU BOUTJUSQU’À LAVER LES PIEDS DE SON ENNEMI !

Depuis je croise Paul qui passe par la chapelle

- alors qu’avant pas du tout - et je le croise quand il va à la messe le dimanche et il m’appelle ! « eh ma sœur, je suis là !!! »
Merci Seigneur de nous utiliser comme Tes petits instruments bien pauvres mais permettant Tes miracles !