Messe du 21 octobre 2018 à la Cathédrale Saint Siffrein

1er novembre 2018

Dimanche 21 octobre 2018 a été célébrée à la cathédrale Saint Siffrein la messe dominicale sous la présidence du Père Pierre.

Après avoir repris le refrain du psaume : « Que ton amour soit sur nous comme notre espoir est en toi », Père Pierre nous a rappelé que c’est par amour de Dieu que nous sommes en vie et que nous existons. Il nous attend pour vivre avec Lui dans son royaume. Vivre avec Dieu devrait être le désir de tout chrétien. Dans l’évangile du jour, Jacques et Jean ont compris que Jésus va mourir. Ils veulent siéger avec Lui dans sa gloire. Ils ont confiance, ils expliquent leurs désirs du plus profond de leurs cœurs. Jésus a confiance en eux, il écoute ce qu’ils ont à dire. Quand nous entrons dans la prière, il y a d’abord la confiance. Dieu ne nous juge pas, Il veut nous sauver. Il écoute toujours. Nous devons avoir cette confiance dans notre prière.

A cette demande faite par les deux apôtres, Jésus apporte des corrections, notamment à propos de la coupe qui représente la souffrance et le baptême qui est le passage par la mort. Mais eux répondent qu’ils peuvent le faire. Nous devons avoir confiance et communier avec le Christ dans la souffrance, la Passion et la mort. Nous sommes configurés à la croix dans le baptême. Nous devons prendre notre part de souffrance pour participer au sauvetage de l’humanité . Joie, bonheur, malheur, souffrance, tout est bénédiction du Seigneur. Par la souffrance, nous sommes purifiés , nous nous unissons à celle de Jésus pour sauver l’humanité. Nous acceptons sa volonté. Nous souffrons pour accomplir la mission.

Quant à siéger, c’est au Père que cette décision appartient. C’est le secret messianique : Jésus ne veut pas prendre la place du Père. Jésus doit faire sa volonté. Il Lui a dit oui. Jésus va vers le Père et il viendra nous prendre pour avoir une place près de Lui car le Père réserve une place à chacun. Cela conduit à l’obéissance envers Dieu. St Pierre s’est anéanti jusqu’à la mort sur la croix. Il a obéi. Dieu l’a élevé. Il nous faut être confiant , obéir et être serviteurs. Les autres apôtres s’indignent et Jésus rappelle justement que pour être grand, il faut être serviteur. Jésus se montre en modèle. Il est le modèle de la vie chrétienne.

Puis Père Pierre nous a demandé de prier pour son pays qui traverse des temps très difficiles. Et au moment de l’envoi, il nous a redit que la vie chrétienne était confiance, communion aux souffrances et à la Passion du Christ, obéissance et service (service désintéressé, celui qui donne sa vie pour l’autre, comme le Christ). Bonne semaine à tous.