Les wemps - témoignage de Blanche

19 novembre 2020

Nous vous présentons Blanche qui est lyonnaise. Elle n’est plus étudiante depuis septembre. Elle a commencé à travailler à Lyon. Une amie lui a parlé des WEMPS et du fait que, durant le confinement, se créait une mission. L’envie de vivre un confinement missionnaire qui permette de se rapprocher de Dieu s’est alors précisée. Blanche a eu le sentiment que cette occasion de mission durant le confinement était pour elle un cadeau du ciel. En travaillant, une telle mission aurait été impossible en temps normal. Pouvoir vivre sa Foi tous les jours, pouvoir prier tout en continuant de travailler est une grande grâce.

Le Père Andrés, présent à leurs côtés, lui permet chaque jour d’avoir des enseignements sur la bible, sur la vie chrétienne. En même temps, il partage leur quotidien, chante, mange avec eux. Cette expérience comble de joie Blanche qui n’avait jamais partagé de vie en communauté de ce type.

Blanche nous donne l’exemple de la discussion qu’elle a partagé avec le Père à propos de la lettre de saint Paul sur la femme soumise à son mari et le mari aimant sa femme comme Dieu aime l’Église. Éphésiens ch 5, 21-33. Cet échange lui a beaucoup apporté.

Il y a eu de même la soirée film, autour du film « Fireproof », l’histoire d’un couple au bord du divorce et dont le mari doit faire chaque jour un effort particulier pour sauver son mariage. On voit le cheminement du couple pour mettre Dieu au cœur de leur mariage. Le véritable amour passe par le choix d’aimer la personne. Il faut faire comme Jésus sur la croix : aimer quand tout le monde nous rejette, comme ce qu’Il a vécu au Calvaire. C’était très beau de découvrir l’amour dans le cadre du mariage et la croix comme ça.

« La messe quotidienne, les sœurs, c’est super de les avoir , ça porte la Foi. Une grande paix se dégage ici, et on rend grâce pour tout ce qu’on vit », nous dit Blanche. « Nous pourrons continuer avec toutes ces bonnes habitudes prises ici en rentrant ».