Les orgues de Carpentras

28 mars 2018

Nous allons partir à la rencontre des orgues de la cathédrale Saint Siffrein grâce à Jacques Rey,

notre organiste, qui a bien voulu nous guider dans cette découverte et nous l’en remercions. Ce voyage musical sera découpé en plusieurs parties et nous sommes heureux aéujourd’hui de vous en présenter la première.


Au XVe siècle, un orgue a été installé à la tribune de la porte juive.

C’était un petit orgue dont on possède encore le dessin du buffet à la bibliothèque d’Avignon. Il ressemblait, mais en plus petit, à l’orgue gothique de la cathédrale d’Embrun. Quelques cent ans après, cet orgue a été remplacé par un autre qui a été installé dans le chœur. C’était le tout début du XVIIe siècle. On peut dire, en résumé, qu’ il y a eu un changement complet d’orgue tous les soixante-dix à cent ans. On a procédé soit à des agrandissements, soit à une refonte complète de l’instrument. Le buffet d’orgue du chœur date de 1643. C’est un buffet en bois doré. Plusieurs réparations ont été faites par la suite.

En 1840, après la révolution française, quand l’église est redevenue fonctionnelle,

un instrument du XIXe siècle des manufactures Daublaine et Callinet a été construit. Il comprenait un clavier complet et un dessus de récit sans pédales. Dans le chœur, sous la Gloire, il y avait un petit instrument qui servait à accompagner les chantres, les chœurs. La cathédrale avait alors grand orgue et petit orgue. A l’époque, il y avait les célébrations et offices de première classe, ou de deuxième classe. Le petit orgue accompagnait les offices et célébrations communs. Le grand orgue accompagnait les célébrations importantes.


Un organiste de grand renom , non voyant est arrivé entre 1930 et 1970.

Il a toujours joué sur le grand orgue. L’orgue d’en bas ne servait plus que de temps en temps à accompagner certains offices. Cet orgue était en mauvais état, hors d’usage et a nécessité d’être remplacé et restauré. Un tout petit instrument a été mis dans la chapelle de l’orgue actuel. Pascal Quoirin, qui jouait le dimanche, a alors construit l’orgue que nous voyons aujourd’hui dans la chapelle. Il a fait là son premier instrument. Il a amené quelque chose de nouveau à savoir l’utilisation d’une mécanique précise, des sons avec des attaques très précises, des sonorités puissantes pas au niveau sonore mais au niveau timbre. De grands organistes lui ont alors commandé des instruments, notamment l’organiste de Genève ou celui de Saint Rémy de Provence. La place de cet orgue a été décidé par la chorale de l’époque.
A très vite pour la suite de notre découverte des orgues de Carpentras.