Hommage à Jean-François BRES

26 novembre 2020

Hommage à Jean-François BRES

C’est dans des circonstances bien inhabituelles que nous allons dire un dernier adieu à notre Confrère Jean-François. Au nom de la Confrérie de St-Gens et de son Président Christophe Fiorentino retenu par ses obligations professionnelles, je vais vous dire quelques mots de Jean-François au sein de notre Confrérie.

Né au sein d’un foyer catholique, il a été guidé par son père Georges et aussi par son frère ainé Etienne, hélas décédé le Vendredi Saint 2017, dans cette cathédrale, et il a mené une vie discrète dans la prière, la serviabilité, y mettant tout son courage afin d’aider les autres, se mettant constamment au service des différents Prêtres de St-Siffrein, de la Paroisse de l’Observance ou de N.D. de Santé, des Chapelains de l’Ermitage de St-Gens lors des pèlerinages.

Il entre dans notre Confrérie en 2003, même s’il participait déjà depuis des années à tous nos pèlerinages de mai ou de septembre. En compagnie d’Etienne, sur leurs scooters respectifs, ils ont ouvert la route aux cortèges de jardinières, précédant le cavalier afin de faire ralentir et ranger les véhicules y circulant. Ouvrir la voie pour aller vers l’Ermitage était une grande joie pour lui, J’ose faire un parallèle en disant que spirituellement, année après année, il ouvrait la voie qui la conduit aujourd’hui auprès de notre Grand Saint Gens. Ensuite, il sonnait la cloche à toute volée lors de l’arrivée du Saint à l’ermitage. Puis il préparait et servait l’office qui a lieu après l’arrivée. On n’est pas prêt d’oublier sa silhouette coiffée de son éternel chapeau noir.

Jean-François était une belle personne et une belle âme : discret je l’ai déjà dit, mais présent sur tous les fronts jusqu’à la dégradation de sa santé. Il va nous manquer au sein de notre Confrérie, aussi au nom de tous les Confrères qui n’ont pu venir aujourd’hui en raison des consignes sanitaires, je voudrais lui dire un grand merci pour toute son œuvre et au nom de la Confrérie de St-Gens notre profonde affection.

Le 24 Novembre 2020

T.P.