Homélie du dimanche des rameaux 5 avril 2020 - 04 avril 2020

4 avril 2020

Carpentras, 5 Avril 2020, Dimanche de Rameaux

Chers paroissiens habituels et occasionnels, 

Comme chaque année, nous aurions dû nous retrouver devant le parvis de la cathédrale St Siffrein pour une célébration qui est restée extrêmement populaire dans les familles. C’est une souffrance pour tous. Nous avons besoin de rythme et de rites qui renforcent notre lien communautaire. Jésus lui-même a vécu sur ce rythme et ces rites, à la suite de ses parents. Il aimait monter à Jérusalem pour les grandes fêtes juives, spécialement celle de Pâque.

Cette absence cette année de tout rassemblement fait encore plus ressortir la profondeur du rite des Rameaux.

Le fait historique : Jésus réquisitionne un ânon, ses disciples déposent leur manteau, d’autres prennent des branches d’olivier et récitent le psaume 118, 25 : « Hosanna, Béni soit celui qui vent au nom du Seigneur ! »

La signification au temps du Christ : Jésus revendique le titre messianique et entre comme tel dans Jérusalem. C’est une royauté spirituelle, qui rassemble tout le peuple juif et même au-delà ! C’est une entrée triomphale, manifeste, une revendication du trône de David. 

Pour nous, cette royauté universelle, douce et humble, se prolonge à chaque Messe, où après que les dons du pain et du vin aient été apportés en procession, nous acclamons en chantant les « Hosanna » et le « bénit soit celui qui vient au nom du Seigneur ! ». L’Eglise salue le Seigneur dans la Sainte Eucharistie, comme celui qui vient et qui demeure toujours. Comme pèlerins nous venons vers lui ; comme Pèlerin, Il vient vers nous et Il nous associe à son montée vers Pâques, par la croix à sa résurrection, vers la Jérusalem céleste définitive, qui grandit en ce monde à chaque eucharistie. 

Je vous invite, non seulement à vivre les Rameaux chez vous en acclamant Jésus, avec le même enthousiasme qu’à son époque ! Et de même, Dimanche de Pâques, à le fêter par vos petites cloches et vos œufs en chocolat, en inscrivant sur vos portes ou fenêtres : « Le Christ est vraiment ressuscité, Alleluia ! » Mais, entre temps, à vivre le plus saintement possible le Jeudi Saint et le Vendredi Saint, par la lecture de la Passion, la prière et le chemin de croix, pour nous rappeler tous de quel Amour Jésus a témoigné pour nous !

Sainte et Belle Semaine ! Père Gabriel