Editorial : Feuille paroissiale du 03 décembre 2017

30 novembre 2017

En Avent, toute !

 Voilà un cri de vieux loup de mer, que votre curé revendique bien volontiers, comme Pacha (terme de marin désignant le commandant d’un navire) de ce grand paquebot qu’est l’Eglise de Carpentras. A ceci près, c’est que je ne suis qu’un commandant en second… dans une escadre qu’on appelle l’Eglise, à la tête de laquelle se trouve Jésus et « son doux Christ » le Pape et les Evêques.

 L’Avent n’est pas d‘abord une période qui nous prépare à Noël, mais la porte d’entrée qui donne le tempo à toute l’année liturgique. C’est dire que l’attitude spirituelle à laquelle nous sommes conviés aujourd’hui est fondamentale du disciple du Christ.

 Il s’agit de veiller, comme un marin qui prend son quart (pour surveiller la navigation de jour comme de nuit), mais aussi d’agir et de donner des ordres en chaine (de la coupée aux machines) pour arriver tous à bon port, en évitant les écueils (tout ce qui retient collé à la terre) et en combattant généreusement les pirates de tout bord (les faux messianismes politiques et religieux), armés par Barbe Noire (le diable).

 Heureusement, sur ce Navire Eglise, à la proue, il y a celle qui veille et agit constamment, c’est l’Immaculée Conception, signe d’espérance assurée pour l’humanité. Car comme le dit St Jean Paul II :
« Il y a dans l’élection de Marie, plus de puissance que dans toute l’expérience du mal et du péché, que dans toute cette « hostilité » dont l’Histoire de l’homme est marquée. »

Alors, larguez les amarres ! En Avent toute ! Et bon vent !

Votre Commandant ! Père Gabriel