Ecole du doute - les lois bioéthiques - septembre 2020

5 novembre 2020

Dimanche 27 septembre 2020

Regards sur la Loi de Bioéthique

Bienvenue à Bricoland !

Ou « l’enfer est pavé de bonnes intentions ».

Que contient la loi bioéthique ?

Extension de la Pma aux femmes seules et aux couples de femmes,

autoconservation des ovocytes sans motif médical, remboursement par l’assurance maladie, nouveau mode de filiation, recherche sur l’embryon, don d’embryons, de moelle etc, chimères, avortement pour détresse psycho-sociale...

Questions :

1) L’embryon est-il une personne humaine ?

2) Le diagnostic préimplantatoire : vers un bébé parfait ?

3) Les OGM interdits alors quid de l’embryon humain génétiquement modifié ?

4) La recherche qui utilise des embryons surnuméraires issus de parents qui n’ont plus de projet parental se justifie t-elle ?

4) Le droit à l’enfant existe t-il ?

5) Va t-on vers une marchandisation de l’être humain ?

6) L’interruption médicale de grossesse pour raison psycho sociale, qu’en penser ?

Quelques définitions :

Personne humaine : La personne humaine est un mystère avec une dignité intrinsèque. Elle est corps et esprit. Elle ne se limite pas à son rôle social. Il y a une unité profonde entre l’âme et le corps. Le corps est au service de l’âme, l’âme est au service du corps. Le corps est le temple de l’Esprit. C’est un être non substituable. La personne vit en relation avec autrui et nous sommes dépendants les uns des autres. La notion de dépendance est inhérente à la condition humaine. La valeur économique réduit la personne à son rôle économique et social.

En s’incarnant, le Christ donne sa valeur à l’humain en lui donnant Sa vie. Il montre que sa vocation est incommensurable.

L’infertilité : L’infertilité ou l’infécondité est l’incapacité d’une femme à mener à bien une grossesse jusqu’à la viabilité de l’enfant, bien que la fécondation soit éventuellement possible

La stérilité : La stérilité est l’impossibilité pour un couple de concevoir. Il n’y a pas de fécondation.

PMA ou AMP : La procréation médicalement assistée ou assistance médicale à la procréation (AMP) désigne l’ensemble des techniques médicales consistant à manipuler les gamètes (spermatozoïdes et/ou ovules) pour aider des personnes ayant des problèmes d’infertilité à concevoir un enfant.

La PMA comprend deux techniques : l’insémination artificielle : on introduit artificiellement le sperme dans l’utérus de la femme pour féconder son ovule ; la fécondation in vitro (FIV), qui consiste à recueillir ovules et spermatozoïdes, à procéder à une fécondation en laboratoire, puis à introduire les embryons obtenus dans l’utérus de la femme. 

Projet parental : Comme son nom l’indique, cela ne concerne que les parents et pas l’enfant en lui-même. Le projet parental recouvre le fait de savoir combien avoir d’enfant, quand en avoir puis... le garder ou pas. Si l’enfant n’entre pas dans ce projet…

Gamètes : cellules reproductrices, spermatozoïdes, ovules.

Chimère : Organisme constitué de deux ou plusieurs variétés de cellules aux origines génétiques différentes.

Gestation pour autrui : La gestation pour autrui (GPA) correspond à une technique d’aide médicale à la procréation, au cours de laquelle un embryon est introduit dans l’utérus d’une mère porteuse qui, à la fin de la gestation, remet l’enfant au couple de parents « intentionnels ». La GPA peut concerner les couples homosexuels ou hétérosexuels, en cas d’infertilité féminine .

Diagnostic préimplantatoire : En cas de grave maladie génétique, un couple qui cherche à procréer peut demander un diagnostic préimplantatoire pour vérifier que leur futur enfant ne sera pas atteint de la maladie. Les caractéristiques génétiques de la maladie doivent être préalablement identifiées au niveau des chromosomes ou de l’ADN chez l’un ou les deux membres du couple ou l’un de ses ascendants immédiats. Une fois posé, le diagnostic permet, après obtention d’embryons à l’issue d’une FIV, de prélever une ou deux cellules embryonnaires afin de sélectionner les embryons qui sont sains et par conséquent, candidats au transfert. 

Double don : Dans la plupart des cas de procréation médicalement assistée, au moins l’un des gamètes (ovocyte ou spermatozoïde) provient du couple qui souhaite avoir un enfant. Mais parfois, ce n’est pas possible et il faut recourir à un « double don », d’ovocyte et de spermatozoïde.

Le don d’embryon : Moins connu que le double don, le don d’embryon permet de porter l’enfant d’un autre couple. Cette technique peut prendre la forme d’un don au sens strict. Lors d’une procréation médicalement assistée, tous les embryons ne sont pas forcément implantés. Les parents peuvent signaler explicitement leur volonté de donner un de leurs embryons surnuméraires, qui sont congelés, à une femme, seule ou en couple.

Autoconservation des gamètes : Cette technique consiste, pour une femme, à faire prélever ses ovules et à les conserver grâce à la vitrification (congélation ultrarapide), idéalement avant l’âge de 35 ans, en vue d’une utilisation ultérieure. Pour un homme, jusqu’à 60 ans dans le cas où ils subissent un traitement qui risque de les rendre infertiles.

Hybridation : C’est le fait de mélanger des espèces.

Cellules souches : En biologie cellulaire, une cellule souche est une cellule indifférenciée capable, à la fois, de générer des cellules spécialisées par différenciation cellulaire et de se maintenir dans l’organisme par division symétrique ou asymétrique. Elles sont soit issues de la moelle épinière, soit issues de l’embryon à un stade très précoce de son développement. Les cellules souches embryonnaires sont douées de deux capacités importantes : celle de se multiplier à l’infini, par simple division (auto-renouvellement), et celle de donner naissance à tous les types de cellules de l’organisme (pluripotence:capacité à donner tous les types cellulaires.). Elles peuvent aussi être issues du placenta et du cordon ombilical.

Don d’organes : Le don d’organes permet de remplacer un organe défaillant d’un patient en réalisant une greffe dans le but d’améliorer ses conditions de vie et souvent de le sauver de la mort. Les organes prélevés, appelés greffons, sont essentiellement le rein, le cœur, les poumons et le foie. Il est également possible de donner des tissus, en particulier : la cornée, la peau, les artères, les valves cardiaques, l’os . Une autogreffe est une greffe où donneur et receveur sont la même personne. Une homogreffe est une

intervention chirurgicale consistant à transférer sur un individu des éléments prélevés précédemment sur un autre individu de même espèce. L’exogreffe consiste à utiliser le greffon d’une espèce différente de celle du receveur.

Dérives possibles avec la PMA :

Eugénisme (diagnostic préimplantatoire)

Élargissement des expériences sur les embryons

Utilisation d’embryons médicaments

Marché des gamètes

Problème de la filiation et de l’inscription dans la génération

Naissance de jumeaux à des années d’intervalle

Prélèvement de matériel génétique sur un mort

Grand-mère porteuse de ses enfants et petits enfants

Jumeaux portés par des mères différentes

Société spécialisées dans les embryons humains cotées en bourse

Mères ménopausées

Clonage.

Enfant don, enfant dû.

La paternité est une histoire :

Généalogie d’Abraham : Genèse 11

Généalogie de Jésus : Matthieu 1 ; Luc 3, 23-37

Abram reproduit les erreurs du passé , Ge 12, 10-20

Paternité où on utilise tout le monde : Ge 16 (Agar)

Paternité, fruit de la volonté divine, réalisation de la promesse : Ge 21

Maternité de substitution :

Ge, 30

Joseph, fils de Rachel et Jacob est confronté à ses frères issus des maternités de substitution.

Ses frères seront sauvés par Joseph, né de la volonté de Dieu.

Qu’est-ce qu’une personne humaine ?

Récit de la création , Ge 1, 26-27

Ge 2,7

Quatrième commandement : Honore ton père et ta mère

CEC 2197

CEC 2201

Sixième commandement : Tu ne commettras pas d’adultère

CEC 2375, 2376, 2377, 2378

Bibliographie :

Bioéthique. Quelle société voulons-nous pour aujourd’hui et demain ? Bayard, Cerf, Mame

Vidéo : position de la Conférence des évêques de France sur la bioéthique:KTO, Collège des bernardins

Procréation médicalement assistée, Génétique, Fondation Jérôme Lejeune