Ecole du doute - La Vierge Marie - Août 2020

5 novembre 2020

Dimanche 30 juillet 2020

École du doute

La Vierge Marie

« Toutes les objections contre la Vierge Marie viennent d’une insuffisance de la vision du mystère de l’incarnation ». Cardinal Charles Journet

Questions :

Question 1 : Le terme Immaculée Conception, ça concerne Marie ou ça concerne le Christ ?

Question 2 : Si Marie a été conçue sans péché, cela signifie t-il que ses parents l’étaient aussi, ainsi que ses grands-parents, en bref toute la généalogie ?

Question 3 : Si elle a été protégée du péché, quel mérite a t-elle d’avoir porté le Christ ?

Question 4 : En quoi Marie est-elle Mère de Dieu ? Elle ne fait pas partie de la Trinité pourtant .

Question 5 :Qu’est-ce que c’est que l’Assomption ?

Question 6 : Pourquoi passer par Marie pour accéder au Seigneur ? N’est-ce pas de l’idolâtrie ? N’en fait-on pas une déesse ?

Question 7 : Comment l’Église reconnaît-elle un lieu d’apparition ? Les apparitions mariales ne sont-elles pas des apparitions du démon ou encore des hallucinations ou bien des escroqueries ?

Lexique

Immaculée Conception : Du latin « in » sans, et « macula »tâche. Privilège de la Vierge Marie d’avoir été conçue sans que son âme soit souillée par le « péché originel ».

Conception : Infusion de l’âme dans le corps.

Mariologie : C’est la théologie qui considère les privilèges de Marie, ce qui tend à la couper du reste du peuple chrétien.

Théologie mariale : Elle envisage Marie comme la première des rachetées et donc comme type particulièrement achevé du chrétien.

Péché Originel : Faute commise par Adam et Eve, les premiers parents du genre humain. Ils se sont laissés séduire par le diable aussi appelé Satan et transgressent l’ordre de Dieu.

Assomption de la Vierge Marie : « Nous proclamons, déclarons et définissons que c’est un dogme divinement révélé que Marie, l’Immaculée Mère de Dieu toujours Vierge, à la fin du cours de sa vie terrestre, a été élevée en âme et en corps à la gloire céleste. »

Dormition : Églises orientales .Le terme dormition désigne la mort des saints et des pieux fidèles quand ce n’est pas une mort violente. Ce terme s’applique plus particulièrement à la mort de la Vierge Marie car c’est la dormition par excellence .

Marie, Mère de Dieu : Theotokos, Marie est la Mère du Verbe Incarné qui est Dieu. En proclamant « Marie, Mère de Dieu », l’Église entend donc affirmer qu’elle est la « Mère du Verbe incarné qui est Dieu ». Sa maternité ne concerne donc pas toute la Trinité mais uniquement la deuxième personne, le Fils, qui, en s’incarnant , a assumé d’elle sa nature humaine.

Vie de Marie : elle se divise en cinq périodes : avant l’Incarnation, elle vit à Jérusalem soit dans sa famille soit au Temple. Au moment de l’Incarnation, elle vit à Nazareth, à Aïn Karim chez sa cousine Elisabeth, à Bethléem et à Jérusalem. Puis elle vit cachée en Egypte et à Nazareth jusqu’à ce que Jésus ait trente ans. Puis c’est la vie publique de Jésus et enfin , après l’Ascension, à Jérusalem jusqu’à la Pentecôte, suivi d’Ephèse.

Virginité de Marie : C’est d’abord une décision de Marie de rester vierge, âme et corps pour servir le Seigneur de tout son cœur. C’est aussi un privilège accordé par Dieu en vue de sa maternité divine. Ce qui conduisit Marie vers l’idéal de virginité fut l’Esprit Saint. En restant vierge, elle renonçait à l’idéal d’avoir des enfants si précieux à l’époque et est devenue ainsi le modèle de tous ceux qui souhaitent servir le Christ dans l’Église avec un cœur indivis.

Elle est vierge avant la conception, durant

l’enfantement c’est à dire qu’il n’y a aucune altération physique de la mère et il n’y a pas de douleur (penser à la sortie de Jésus du tombeau ou à son entrée dans le cénacle portes closes permet de rappeler la toute puissance de Dieu, à l’œuvre à l’occasion de la naissance...), et aussi vierge après son enfantement c’est à dire sans autre conception ou enfantement de la part de Marie. Il y a aussi virginité spirituelle c’est à dire une immunité des élans désordonnés de la concupiscence.

Sainte Anne : Mère de Marie, signifie « pleine de grâce ». Des écrits apocryphes donnent des renseignements sur la mère de Marie et de son époux st Joachim. Ses reliques sont à Apt, car son corps a été ramené de Palestine par les saintes Maries, ses proches parentes.

Saint Joachim : époux de sainte Anne et père de la vierge Marie.

Reconnaissance des apparitions : Conformité aux saintes Écritures, communions avec l’Église, cohérence entre messagers et messages, fruits spirituels de conversion.

En France, ont été reconnues officiellement les apparitions de La Salette (apparitions en 1846, reconnues en 1851), Lourdes (1858, reconnues en 1862), Notre Dame du Laus (1664-1718, reconnues en 2008), Pontmain (1871, reconnues le 2 février 1872) et l’Ile Bouchard (1947, reconnaissance 8 décembre 2001))

Concile d’ Ephèse au 4e siècle : Marie Mère de Dieu.

Concile de Trente , décret sur le péché originel : 17 juin 1546

1854 : proclamation du dogme de l’Immaculée Conception par le Pape Pie IX.

1950 : proclamation du dogme de l’Assomption par le Pape Pie XII

Références Bibliques :

Péché originel :Genèse 2, 17 : la chute d’Adam et Eve.

Assomption : genèse 3,15 ; Luc 1, 28

Voir Apocalypse

Bibliographie :

CEC n° 2673 à 2679

Initiation à la théologie mariale : Fr. Benoît-Dominique de la Soujeole, O.P ,

Éditions Parole et silence

La Vierge Marie : Cardinal Charles Journet, Éditions Notre-Dame de triors

L’Immaculée Conception, clé de voûte de la Création : Michèle Reboul, Éditions Via Romana

Dictionnaire encyclopédique de Marie : Pascal-Raphaël Ambrogi, Dominique Le Tourneau, Editions Declée de Brower