Dernière Messe du Temps Ordinaire - 23 février 2020

27 février 2020

Dimanche 23 février 2020,

la messe dominicale a été célébrée par notre curé, Père Gabriel, à 10h30. Pour cette dernière messe du temps ordinaire avant l’entrée dans le Carême, Père Gabriel nous a parlé de la sainteté. L’image que nous avons de la sainteté est souvent un peu glaciale et repoussante, un peu comme si la sainteté nous séparait de tout.

Dans la tradition biblique, c’est un mot associé à la sagesse du monde. Or la sainteté c’est regarder comme Jésus nous voit. Il faut quitter la pesanteur pour trouver la grâce. La sainteté a quelque chose de gratuit et la pesanteur que nous ressentons est le péché. Aimer son ennemi est difficile, la communion qui est la manifestation extérieure de la sainteté est difficile. Ce qui nous manque, c’est la présence de Dieu au milieu de nous. Dans cette présence du Seigneur qui nous sanctifie, on n’oublie pas la séparation mais on voit la communion.

Être saint n’est pas une question de morale, de perfection dans les choses. C’est avoir un amour tendre et miséricordieux pour tous. Aimer son prochain comme nous-mêmes, cet appel à la sainteté, accueillons-le vraiment. Les saints ont à combattre avec des épreuves, des relèvements . Soyons simples dans nos relations avec le Seigneur et avec le prochain. Faisons preuve d’accueil, ayons des paroles de grâce. Le monde a été sauvé par Dieu.

Et pour nous préparer au Carême, Père Gabriel nous a proposé de développer notre vie avec le Seigneur, de vivre les sacrements, d’alimenter la communion fraternelle. Et d’être des porteurs d’espérance, d’être des témoins de la résurrection. Vivons notre Pâque au quotidien. Amen.