Congrès de l’EDC à la cathédrale St Etienne de Strasbourg - après midi

22 mars 2018

Retour au congrès après la pause déjeuner.

Nous assistons à une table ronde animée par Xavier Acard, avec Marion Guiller Collard, théologienne protestante, qui a écrit « l’ autre Dieu » , et qui aborde le sujet de la maladie d’un de ses fils ; Mgr Jean Paul Vesco , évêque d Oran et avocat dominicain ; Jean François Marguet, pdg d’entreprise .
Marion Muller Collard témoigne . Le doute peut il être un ferment de la foi ? Il faut se regreffer à l’ essentiel. Née dans une famille athée par sa mère, protestante par son père. Elle déclare : « Mon père doutait plus de sa foi que ma mère de son athéisme ». « Mon père m’ a offert une bible comme antidote de la peur ». Le doute nourrit la foi : il garantit notre foi de la certitude bien pensante - « Pour moi, Dieu est un être de désir qui veut nous voir réaliser notre désir » 
Pour une écologie de la foi : « l humus plutôt que le ciment, comme la graine tombée en terre »
« La foi est toujours dans le commencement et le balbutiement du commencement comme le premier mot de la bible »
Mgr Vesco, évêque d Oran déclare  : Prendre le risque de croire dans la confrontation à la religion de l’ autre . Il y a la Tentation : on va s’ expliquer et donc comme on ne se comprend pas, on juge l’autre comme une foi incroyable ! L autre aussi a ce même jugement, il est très difficile de rendre compte de sa foi raisonnablement.
Tout à coup, je rencontre une personne en résonance avec moi : comment vit-il sa foi au contact d un Dieu que je ne connais pas . Il faut dépasser et entrer dans le mystère de la chose religieuse .
Je vais prendre appui sur un croyant : nul ne possède Dieu, nul ne possède la vérité. L’autre croyant, digne de foi, me montre comment il vit sa relation.
Il faut prendre au sérieux l’autre pour se défaire de ses référentiels, de ses cloisonnements. C’est un encouragement à voir dans chaque homme un croyant potentiel qui possède une part de vérité.
JF Marguet nous cite St Ignace : « agis comme si tout venait de toi ».´ « se battre au quotidien pour une entreprise, c est lourd » 
Mais en sachant que tout vient de Lui ´ : il faut que j’ai des difficultés pour expérimenter ce lâcher prise. Dieu ne s’ impose pas à moi. Il faut invoquer l’ Esprit Saint. 


Jésus nous apprend l obéissance,

il prie et se recueille, il a une confiance absolue en la tendresse du Père.En premier lieu, il faut tout remettre au Seigneur : votre père sait ce dont vous avez besoin .