Bon anniversaire, Tintin !

17 janvier 2019

C’est l’anniversaire de celui qui a bercé notre enfance,

celle de nos enfants voire de nos petits enfants. C’est celui de Tintin qui fête ses 90 ans. Il est loin de faire son âge ce Tintin qui reste toujours aussi jeune . Ses aventures nous ont emmenés visiter aussi bien l’Amérique que la Chine, il nous a même fait alunir, 15 ans avant que Neil Armstrong ne foule la lune de son pied.

Accompagné du Capitaine Haddock ( Archibald pour les intimes), un marin au grand cœur et aux multiples insultes, plus de 200 différentes au fil des albums , il nous a permis de rencontrer des personnages aussi inoubliables que le Professeur Tournesol, le fidèle Nestor, les Dupond et Dupont (on se rappelle, pour les distinguer, que le Dupondt avec la moustache droite est le Dupond avec un d, justement comme droite), la Castafiore...Et n’oublions pas le chien le plus connu dans le monde puisque Tintin est traduit dans le monde entier : Milou. Bref, que des noms qui sont encore aujourd’hui dans nos têtes et qui nous font sourire dès que nous pensons à eux.

A travers ses aventures, Tintin n’hésitait pas à aborder des problèmes d’actualité comme le trafic de drogue ou celui d’être humains, les dictatures ...Il est la marque d’un siècle.
Sa droiture, son courage, sa fidélité, son intégrité ont été un exemple pour nous tous.

Certaines phrases sont restées cultes comme dans le Temple du soleil : «  quand lama fâché, lui toujours faire ainsi.  »
Ou les Dupondt sur la lune : «  Dire que nous foulons le sol de la lune où jamais la main de l’homme n’a mis le pied  » ou encore toujours d’eux : «  Dupont : Mon opinion est faite, cette lettre est une lettre anonyme et Dupond de répondre : je dirais même plus : une lettre anonyme dont l’auteur est inconnu.  »
Ou encore le Capitaine Haddock : «  Vengeance, Vengeance, Vengeance, Vengeance  ! Canailles  ! Emplâtres  ! Va-nu-pieds  ! Troglodytes  ! Tcouk-tchouk-nougat  !  »

Joyeux anniversaire Tintin, et n’hésitons pas, prenons un de ses albums et replongeons nous dedans, histoire de retrouver nos âmes d’enfants. Ca ne peut que nous faire du bien  !