Aujourd’hui la Chandeleur - 2 février 2020

2 février 2020

Aujourd’hui la Chandeleur, fête de la Lumière !

Dans un monde où la haine pour la vie et l’humain semble gagner du terrain, la présentation du petit Jésus par ses parents au Temple de Jérusalem nous rappelle la vérité essentielle à l’humanité et deux conséquences :

1. quand un être humain vient au monde, il est éclairé par la lumière de Dieu (cf. prologue de l’Evangile de St Jean), qui lui donne l’être, le mouvement et la vie. Il est enfant de Dieu, qui désire qu’on l’appelle Abba, Baba ; Père (toute la Bible retentit de ce désir divin).

2. Conséquences : il n’y a que des humains à part entière, il n’existe pas des sous-humains, qui, pour des raisons d’âge, de peau, de culture, de sexe, ou de religion, ou pour des raisons de santé, de productivité, peuvent être tués, rejetés, abandonnés, exploités.

C’est la pensée du Diable, qui hait l’humanité et veut sa perte parce qu’elle a été habitée par Dieu lui-même dans ce petit enfant pauvre, Jésus de Bethléem. C’est pourquoi, pour l’honneur de notre Père du Ciel, pour l’honneur de Jésus et de l’humanité, nous devons nous lever et rejeter toutes ces formes d’avilissement, d’asservissement, de fondamentalisme politico-religieux, qui attaquent l’humanité à son fondement.

L’autre conséquence, et les « pauvres » offrandes de Marie et de Joseph au Temple l’indiquent, c’est que le contraire de la pauvreté, ce n’est pas la richesse, c’est la justice ! Que tous, parce qu’ils sont humains, puissent être traités justement (également) comme le fait Dieu, qui accorde sa grâce également aux pauvres comme aux riches.

La fête de la Chandeleur fait retentir la voix de la justice, qui se termine toujours par de l’aide, du courage, de l’espoir, bref de la grâce. Et cela, c’est la vraie justice ! Alors en mangeant vos crêpes, n’oubliez pas cette voix de la justice, cette vraie Lumière qui éclaire tout homme venant en ce monde. Amen