Feuille paroissiale du 08 octobre 2017

6 octobre 2017

Le Rosaire, l’Evangile des missionnaires du 3e millénaire
Au lendemain de la fête du Rosaire, rafraichissons notre regard sur cette prière simple et merveilleuse, recommandée maternellement par la douce Vierge Marie.
Développé progressivement au cours du deuxième millénaire sous l’inspiration de l’Esprit de Dieu, aimé de nombreux saints et encouragé par le Magistère, le Rosaire est la prière du missionnaire du troisième millénaire, témoin d’une l’Eglise toujours jeune, poussée par l’Esprit de Dieu à « avancer au large » (Duc in altum !) pour redire, et même pour "crier" au monde, que le Christ est Seigneur et Sauveur, qu’il est « le chemin, la vérité et la vie » (Jn 14,6), qu’il est « la fin de l’histoire humaine, le point vers lequel convergent les désirs de l’histoire et de la civilisation ».
En effet, dans le Rosaire, toute notre attention est fixée sur le Christ et son message évangélique, dont il est presque un résumé. Avec lui, à l’école de Marie, nous sommes introduits dans la contemplation de la beauté du visage du Christ et dans l’expérience de la profondeur de son amour. Nous puisons d’abondantes grâces, les recevant presque des mains mêmes de la Mère du Rédempteur.
L’Église a toujours reconnu à cette prière une efficacité particulière, dans les moments les plus périlleux qui menaçaient la civilisation de l’amour et de la paix. Aujourd’hui, plus que jamais, ces dangers sont là : islamisation et guerre terroriste, esclavage économique et asservissement des peuples, marchandisation de la vie et du travail, laïcisme anti-chrétien.
- Prière de paix, parce qu’elle pousse à la charité, à la confiance et à l’espérance contre toute espérance ;
- Prière de la famille pour la famille, parce qu’elle encorde les parents et les enfants, la famille et les familles, les familles et l’Eglise, dans une véritable communion des saints du Ciel à la terre en passant par le purgatoire. Il est alors la Pause spirituelle si bienfaisante dans le monde virtuel et technologique d’aujourd’hui.
« Ô Rosaire béni par Marie, douce chaîne qui nous relie à Dieu, lien d’amour qui nous unit aux Anges, tour de sagesse face aux assauts de l’enfer, havre de sécurité dans le naufrage commun, nous ne te lâcherons plus. Tu seras notre réconfort à l’heure de l’agonie. A toi, le dernier baiser de la vie qui s’éteint. Et le dernier accent sur nos lèvres sera ton nom suave, ô Reine du Rosaire de Pompéi, ô notre Mère très chère, ô refuge des pécheurs, ô souveraine Consolatrice des affligés. Sois bénie en tout lieu, aujourd’hui et toujours, sur la terre et dans le ciel ». P. Gabriel
Nous rendons grâce à Dieu pour les 15 ans d’épiscopat de Mgr Jean-Pierre Cattenoz. Prions pour lui et pour le diocèse d’Avignon.